Pur Natur bio activ Unieke Pur Natur yoghurtformule met probiotica

Pourquoi cette formulation?

La formulation pour Pur Natur bio activ contient 3 types de bactérie supplémentaires triées sur le volet, à savoir Bifidobacterium, Pediococcus et Lactobacillus d’origine humaine. Cette recette comprend trois souches, qui ont fait preuve de leur efficacité pour:

 

 

PLUS D’INFORMATION POUR LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ

SOUCHES DIGEST PLUS

La formulation probiotique d’AB-Digest améliore la diversité et la puissance du microbiote intestinal commensal, car les souches sont capables de:

  • Survivre dans un environnement à faible pH et se multiplier malgré la présence de sels biliaires2
  • Adhérer au tube digestif et le coloniser2
  • Renforcer la barrière intestinale et améliorer sa perméabilité2
  • Réduire la réaction inflammatoire3
  • Protéger des infections virales2
  • Neutraliser les bactéries entéropathogènes3
  • Promouvoir un métabolisme homofermentaire3

Source :
2 Segers ME, Lebeer S. Towards a better understanding of Lactobacillus rhamnosus GG - host interactions. Microbial Cell Factories. 2014;13(Suppl 1):S7-S23.
3 Santas J et al. Dans un essai clinique pilote, Pediococcus pentosaceus CECT 8330 et Bifidobacterium longum CECT 7894 montrent une tendance à la réduction du syndrome de pleurs excessifs infantiles. Int J Pharma Bio Sci 2015; 6(2):P458–66.

1. Le microbiote intestinal

Nous sommes composés à 90 % de bactéries et à 10 % de cellules humaines.

Le tube digestif humain est un écosystème complexe qui abrite des millions de microorganismes et des centaines d’espèces de bactéries. Le microbiome humain est constitué de dix fois plus de microbes que les cellules humaines, ce qui équivaut à 100 milliards. Noter flore intestinale contient plus de 3 millions de gènes microbiens, soit 150 fois plus de gènes que dans le génome humain. On trouve plus de 1 000 espèces de bactéries connues dans le microbiote intestinal humain, mais seules 150 à 170 prédominent chez un sujet donné.

 

La plupart des microbes intestinaux sont bénins, voire bénéfiques pour leur hôte. Ils forment une protection contre les pathogènes gastriques et intestinaux (la bactérie qui cause les infections d’origine alimentaire), aident à extraire les nutriments et l’énergie de la nourriture et contribuent à une fonction immunitaire normale. Certaines de ces bactéries peuvent être potentiellement dangereuses. Elles sont toutefois généralement maintenues sous contrôle par des bonnes bactéries afin de maintenir ce qu’on appelle l’équilibre du microbiote.

 

Un déséquilibre microbien peut causer des infections avec des agents pathogènes opportunistes, entraînant plusieurs cas de diarrhée par exempleUne perturbation de cet équilibre délicat peut mener à de l’obésité, une alimentation malsaine, des maladies, du stress, etc. Un déséquilibre microbien peut également causer des infections avec des agents pathogènes opportunistes, entraînant plusieurs cas de diarrhée par exemple. Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine de ce déséquilibre du microbiote intestinal, tels que l’utilisation de médicaments dans le cas d'une maladie, des antibiotiques par exemple. Les traitements à base d’antibiotiques détruisent partiellement les populations microbiennes et entraînent une diminution du microbiote commensal, créant ainsi un environnement vulnérable aux intrus pathogènes et opportunistes.

 

Une dysbiose du microbiote intestinal peut également être causée par des infections (bactériennes) pathogènes, telles que la listeria et la salmonelle.

 

La diarrhée peut être engendrée par des infections virales telles que le rotavirus, ainsi que par d’autres infections. 

 

PLUS D’INFORMATION POUR LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ

2. Les raisons de l’importance de la flore intestinale

L’épithélium intestinal et la muqueuse intestinale sont des barrières physiques qui régulent les échanges d’eau et de nutriments entre l’environnement hors de la cavité digestive et le corps. Il se peut que cette fonction de barrière soit perturbée par une inflammation. Dans ce cas, le corps pourrait perdre de l’eau et des substances dissoutes de manière passive, ce qui peut entraîner une diarrhée.

 

Les infections virales peuvent également déstabiliser les barrières épithéliale et mucosale. Différents virus, et particulièrement le rotavirus, peuvent contaminer les cellules intestinales, causant des pertes de villosité. Cela a pour conséquence d’altérer l’échange et l’absorption d’eau, d’électrolytes et de nutriments.  Cette situation peut provoquer des vomissements et une diarrhée entraînant une perte importante de fluide corporel, pouvant éventuellement conduire à la déshydratation du sujet. Différentes études cliniques ont démontré l’efficacité du Lactobacillus rhamnosus GG spécifique pour la prévention et le traitement de la diarrhée causée par le rotavirus chez les enfants et enfants en bas âge.10 Il exerce des effets protecteurs en raison de sa capacité à réduire la réplication virale et l’adhésion aux cellules épithéliales dans le mucus intestinal. Certaines études ont également démontré que l’action protectrice du Lactobacillus rhamnosus GG contre les infections virales est renforcée lorsqu'il est administré en mesure de prévention, c’est-à-dire avant l’apparition de l’infection.11

 

Sources:
10 Li YT, Xu H, Ye JZ, Wu WR, Shi D, Fang DQ, Liu Y, Li LJ. Efficacy of Lactobacillus rhamnosus GG in treatment of acute pediatric diarrhea: A systematic review with meta-analysis. World J Gastroenterol. 2019 Sep 7; 25(33): 4999–5016.
11 Luoto R, Ruuskanen O, Waris M, Kalliomaki M, Salminen S, Isolauri E: Prebiotic and probiotic supplementation prevents rhinovirus infections in preterm infants: A randomized, placebo-controlled trial. J Allergy Clin Immunol 2013.

 

PLUS D’INFORMATION POUR LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ

logo bio activ staand240pxest un produit de Pur Natur